Les critères choisis par les entreprises pour évaluer leur présence sur les médias sociaux

Comment les entreprises de votre secteur d’activité mesurent-elles les résultats de leur présence sur les médias sociaux ?

C’est ce à quoi répond une récente enquête, menée à la demande de Dell et Forrester consulting, auprès de 175 professionnels du marketing aux Etats-Unis :

  • 38 qui travaillent dans le secteur high-tech,
  • 68 du secteur des médias, des loisirs et du divertissement,
  • et 69 des services bancaires et publics.

Si les indicateurs de mesure suivis par ces professionnels sont globalement similaires, notez qu’il existe quelques disparités dans leur hiérarchie (pourcentage d’utilisation et importance accordée à certains indicateurs par rapport à d’autres).

Détails dans la suite de ce billet.



Une hiérarchisation des indicateurs suivis légèrement différente selon le secteur d’activité de l’entreprise

L’enquête distingue 3 secteurs d’activité : high-tech, médias/loisirs/divertissement et bancaire/services publics.

Si les indicateurs de mesure des résultats de l’activité sur les médias sociaux sont relativement proches, quelques particularités peuvent être notées dans les résultats (voir image ci-contre : cliquez pour l’agrandir).

Voici les 3 indicateurs les plus souvent utilisés par les entreprises dans chacun de ces 3 secteurs d’activité :

A – High-tech :

  1. nombre de consultations : 42 %,
  2. nombre de « J’aime » (sur Facebook) : 34 %,
  3. satisfaction client : 32 %.

B – Médias, loisirs et divertissement :

  1.  nombre de « J’aime » (sur Facebook) : 57 %,
  2. nombre de consultations : 47 %,
  3. nombre de followers (Twitter) : 25 %,
  4. ex-aequo : satisfaction client : 25%.

C – Services bancaires et publics

  1.  satisfaction client : 46 %,
  2. notoriété de la marque : 39 %,
  3. nombre de consultations : 30 %.

Enfin, un faible pourcentage de professionnels persiste à ne pas mesurer les résultats de leur présence sur les médias sociaux : 12 % dans le secteur des médias / loisirs, 10 % dans les services bancaires / publics, et 8 % dans le secteur high-tech.

Lire:  Facebook VS Twitter : quelles sont les différences ?


Médias sociaux : des bénéfices multiples

Les professionnels interrogés dans le cadre de cette étude ont confirmé que les résultats mesurés pour leur politique « médias sociaux » (écoute et engagement) peuvent avoir des répercussions sur de nombreuses fonctions dans l’entreprise : 

  • stratégie commerciale (74%), 
  • web-marketing interactif (74%), 
  • gestion de marque (72%), 
  • relations publiques (64%), 
  • commercialisation des produits (63%) 
  • ou encore études de marché (53%).

Par ailleurs, l’impact mesuré s’est révélé positif pour de nombreux objectifs 

A lire également

Laisser un commentaire