Paper.li, ou comment lire Twitter… comme un journal

Les utilisateurs réguliers de Twitter (et notamment ceux qui l’utilisent comme outil de veille) en auront certainement fait le constat : dès que vous suivez un nombre assez important de personnes ou de thèmes, il devient difficile de « faire le tri » ou, au contraire, de s’assurer que l’on ne manquera pas une information utile.

En effet, les messages diffusés par vos followings (= personnes que vous suivez sur Twitter) apparaissent à la queue-leu-leu par ordre anté-chronologique (le plus récent en haut de page) et, à moins de consacrer des heures à Twitter(ce qui est très tentant, mais pas franchement efficace, reconnaissons-le !), vous avez toutes les « chances » de passer à côté d’une info intéressante ou, au contraire, d’être « pollués » par des messages qui ne sont pas pertinents pour vous.

Paper.li vous propose aujourd’hui de remédier à cette situation en vous adressant, sous la forme d’un journal quotidien (ressemblant à un journal papier), une sélection des tweets (= messages diffusés sur Twitter) majoritairement issus des personnes que vous suivez (followings). Votre journal personnalisé vous est adressé, chaque jour, par e-mail. Concrètement, voilà ce que ça donne :

Explications dans la suite de cette note.

1) Comment créer son journal personnalisé grâce à Paper.li?

Pour utiliser Paper.li, vous devez préalablement vous inscrire. C’est gratuit mais, en contrepartie, Paper.li insèrera des encarts de publicité dans votre journal.

Il vous est simplement demandé de vous identifier grâce à votre compte Twitter ou Facebook.

Ensuite, c’est très intuitif : il suffit de suivre les instructions ! 

Au moment de l’inscription, vous pourrez choisir de recevoir un (ou plusieurs : jusqu’à 10) journal basé :

  • soit sur votre propre compte Twitter : dans ce cas, vous visualiserez, sur votre futur journal, une sélection de tweets (messages publiés sur Twitter) diffusés, dans la journée précédente, soit par vous-même, soit par les personnes que vous suivez. Vous pouvez aussi tout à fait créer votre journal sur la base du compte Twitter d’une autre personne (ex : l’un de vos collègues, qui assure une veille complémentaire de la vôtre).
  • soit sur une ou plusieurs thématique(s) qui vous intéresse(nt) plus particulièrement (grâce au principe du #hashtag, par exemple #marketing),
  • ou encore sur des listes de Twittos (= utilisateurs de Twitter) : les vôtres, ou celles créées par un autre utilisateur.
Lire:  Que devient Yahoo?

Une fois votre inscription terminée, vous recevrez chaque jour, à heure fixe (variable entre chaque utilisateur), un e-mail contenant un lien vers votre journal quotidien.

Et si vous êtes cité dans le journal d’un autre utilisateur, un message s’affichera sur votre compte Twitter (c’est d’ailleurs ainsi que beaucoup d’entre nous ont découvert l’existence de Paper.li : malin !).


2) Comment vous assurer que Paper.li sélectionnera, dans la création de votre journal, les bons messages / informations utiles ?

Eh bien… rien ne vous le prouve ! C’est d’ailleurs la limite que, dans l’immédiat, je vois à cet outil (qui reste très récent, donc encore en phase de test et sans doute en voie d’amélioration).

En fait, Paper.li (et c’est normal) se garde bien de nous divulguer ses petits secrets de fabrication.

Le journal créé pour vous se base-t-il sur les messages les plus populaires, les plus partagés entre utilisateurs ? Sur les personnes que vous citez le plus régulièrement ? Est-ce une sélection aléatoire ?

Sur le blog de Paper.li, on reste un peu dans le « flou artistique » :

Any Twitter user is thus a kind of editor in chief, with the people they follow being trusted journalists. The sum of what is shared by them is thus a unique perspective of what is deemed of interest on the web on any given day. A bit like a newspaper.Having a list of links that are being shared on a given day by a user and those he/she follows is not enough. We analyze all links for topic (Politics, science, technology…) using semantic text analysis tools, extract the content (text, video, images, pdf, …) and rank them for probable pertinence. With all of that info we are then able to create a newspaper front page. If such quick scanning is not enough, you are also able to access a table view of all links shared in the last 24 hours by a user and those he/she follows.

Bon, il y a une sélection basée sur la pertinence, nous assure-t-on. Mais plus précisément ? Mystère et boule de gomme…

Lire:  Fotolia

Ma conclusion

Pour être parfait, il manque encore à Paper.li des options de configuration plus personnalisées : par exemple, permettre à chaque utilisateur de pouvoir supprimer -ou ajouter- tel ou tel type d’informations dans sa sélection.

Mais à mes yeux, Paper.li est dès à présent un outil très agréable à utiliser : super facile à configurer, avec une mise en page relativement claire, attractive (présence d’illustration et des débuts d’articles) et qui met en valeur des informations que vous auriez peut-être survolées ou manquées dans votre lecture quotidienne de Twitter.

A lire également

Laisser un commentaire