Immobilier 

Annonces immobilières : ce qui va changer en avril 2022

La loi se durcit pour les annonceurs immobiliers : en avril 2022, il sera obligatoire d’apposer certaines informations sur les annonces immobilières. Une nouveauté qui pourrait ravir les personnes en quête d’un logement qui déplorent le manque de détails sur celles-ci. De quoi s’agit-il exactement, qui est concerné et dans quel but ? Découvrez-en davantage dans cet article.

Des annonces immobilières plus transparentes en avril 2022

Avril va être le mois des changements et l’immobilier ne fait pas exception à la règle. À l’heure actuelle, il est très difficile de se faire une idée du bien à louer si l’on se fie uniquement aux descriptions. En effet, rares sont les professionnels qui prennent le temps d’écrire un descriptif détaillé et qui se mettent réellement à la place du loueur potentiel. Cette absence d’information entraîne un manque de confiance, une envie de clarté et occasionne de mauvaises surprises.

À partir d’avril, la liste des renseignements à inscrire sur l’annonce immobilière s’allonge. Il sera obligatoire de mentionner l’encadrement des loyers. Autrement dit, les annonceurs auront l’obligation d’indiquer le loyer de référence.

Changements sur les annonces immobilières en avril 2022 : qui est concerné ?

Cet arrêté, qui date de février 2022, s’adresse aux professionnels de l’immobilier. Les particuliers ne sont pas concernés. Attention toutefois, il est prévu que cette réglementation s’élargisse aux particuliers d’ici à cet été.

À noter que cette législation s’applique aux communes soumises à l’encadrement des loyers. Ce dispositif est utilisé pour éviter une révision du loyer à la hausse après un locataire sortant ou un renouvellement du bail. 

Lire:  Tout savoir sur l'assurance habitation

Il faut bien remettre les choses dans leur contexte. Auparavant, une personne qui recherchait un bien immobilier à la location concluait une offre selon un tarif indiqué. Cependant, celle-ci pouvait être négativement surprise d’une année sur l’autre en voyant son loyer augmenter. C’est pour cela qu’il existe des encadrements de loyers.

Quel est l’intérêt de ces changements ?

L’intérêt de ces changements est pluriel. Tout d’abord, faire preuve de transparence. Le locataire doit pouvoir jouir de toutes les informations nécessaires à sa décision de location d’un bien immobilier. De plus, cela lui permet d’avoir un aperçu sur les dépenses qu’il doit allouer. 

Au niveau des professionnels, l’objectif est aussi d’éviter les abus. En effet, beaucoup de propriétaires profitent de leur statut pour monter le prix de leurs locations d’une période à une autre.

En procédant ainsi, les transactions immobilières devraient être plus transparentes. Cela permet aussi de signer un contrat de location sur de bonnes bases.

Tous les changements ne sont pas une mauvaise chose. Avec l’exemple de cette reconfiguration des annonces immobilières, on note une réelle volonté d’informer le consommateur. Jusqu’à lors, ces derniers rentraient régulièrement en conflit pour un manque de transparence de la part des agents immobiliers ou propriétaires. C’est sur ce point que veut réellement travailler Emmanuelle Wargon, le ministre chargé du logement. L’objectif est de signer un contrat de location en toute connaissance de cause. Les changements en avril 2022 sur les annonces immobilières sont au service de cet intérêt. Le fait de souhaiter étendre cette réglementation aux particuliers témoigne de la volonté de cadrer le domaine de l’immobilier.

A lire également

Laisser un commentaire