Formation et Emploi 

Qu’est-ce que le métier de cariste ?

Dans les secteurs industriel et commercial, il existe une variété de métiers parmi lesquels le cariste. Il est aussi appelé manutentionnaire cariste ou encore magasinier cariste. C’est un employé qui effectue des tâches logistiques au sein d’une entreprise. Focus sur tout ce qu’il faut savoir sur ce poste indispensable dans la manutention.

Les missions d’un cariste

La principale mission d’un cariste est d’assurer la manutention de tous types de produits et matériaux. Il se sert des équipements spécifiques comme les rolls de Rolls Rapides. Il se charge des stocks de matières premières, de produits finis ou semi-finis puis de bien de consommation.

À la réception, le cariste assure le stockage des articles dans le magasin de façon à pouvoir les localiser aisément. À l’expédition, il opère de la même manière. Lorsqu’il réceptionne les différentes marchandises, il les décharge du camion ou du conteneur sur le quai.

Après réception et déchargement, il vérifie les bordereaux de chaque article. Cela inclut le contrôle de leur quantité puis la signalisation des anomalies et des erreurs. Il doit également enregistrer les informations nécessaires à la gestion de l’entrepôt sur ordinateur. C’est de sa responsabilité de transporter les marchandises déchargées vers l’entrepôt. Pour ce faire, il se sert d’un engin de levage (diable, transpalette, chariot d’élévateur, etc.)

Quelle formation pour devenir cariste ?

Vous n’avez pas besoin de disposer d’un diplôme académique ou universitaire pour devenir cariste. Toutefois, il est demandé à tout aspirant de posséder une attestation particulière pour exercer ce métier. Il doit notamment obtenir un CACES (Certificat d’aptitude à la conduite de sécurité). C’est un permis adapté à la conduite des engins de types R 489 1,3 et 5. Ce précieux sésame s’obtient après une courte formation.

Lire:  HEC Paris : tout savoir sur cette école de commerce

Dans certaines structures, les demandes pour occuper le poste de cariste sont nombreuses. Cela s’explique par la rareté de l’emploi dans la région et surtout par le statut de l’entreprise. Pour augmenter ses chances d’être recruté dans ces établissements, il est conseillé d’obtenir un CAP opérateur logistique. Il est aussi possible d’avoir un TP (titre professionnel) agent magasinier ou un BAC pro logistique.

Quelles compétences et qualités pour devenir cariste ?

Outre la possession d’un CACES, l’aspirant cariste a pour obligation de disposer de compétences précises. Elles vont lui permettre d’accomplir ses tâches aisément. En plus d’être ordonné et organisé, il doit savoir manipuler un ou plusieurs types d’engins de levage. Posséder une bonne approche de l’espace pour optimiser le rangement des produits en fonction de la place disponible dans l’espace est nécessaire.

Il faut qu’il sache adapter le mode de manutention aux typologies de produits en fonction de leur poids et de leur résistance. Le cariste est tenu de connaître toutes les règles de sécurité puis de savoir manipuler un ordinateur et pouvoir y insérer des données.

Salaire et évolution de carrière du cariste

Le salaire d’un cariste dépend de plusieurs facteurs. Il s’agit entre autres du statut de l’entreprise où il travaille et de son niveau d’expérience. Généralement, le cariste novice est payé au SMIC auquel s’ajoutent les primes et les indemnités.

Lorsqu’il le souhaite, il peut évoluer vers d’autres postes dans son environnement de travail. Il peut devenir chef de quai, préparateur de commandes ou responsable d’entrepôt. Pour occuper ces postes, l’obtention d’un CACES reste indispensable.

A lire également

Laisser un commentaire