Formation et Emploi 

Devenir assistant social

Le travail d’assistant social consiste à venir en aide aux personnes confrontées à des problèmes familiaux, financiers ou encore juridiques. Cette profession requiert d’abord une étude et certaines compétences de la part du candidat. Découvrez dans cette revue ce qu’il faut savoir sur la formation, les missions et les opportunités de ce métier.

Études et formations nécessaires

Le métier d’assistant de service social nécessite un diplôme d’État. Il faudrait obligatoirement suivre une formation d’assistant social (DEASS) afin d’acquérir les compétences requises pour cette profession. Pour l’instant, c’est la seule issue possible qui pourra vous ouvrir les portes de ce métier. Le diplôme s’obtient sur un parcours de 3 ans après le bac, peu importe la filière choisie par le candidat. Bien évidemment, il se prépare dans une école agréée. À ce niveau, deux possibilités s’offrent à vous.

En premier lieu, vous pouvez suivre la formation à l’université pendant 2 ans pour valider d’abord un DUT en carrière sociale. Ensuite, vous allez effectuer une année supplémentaire pour préparer votre DEASS. La deuxième possibilité concerne les institutions spécialisées dans ce domaine. Vous allez dans une école normale pour faire la formation pendant 3 ans et obtenir à la fin votre diplôme en assistance sociale.

Par ailleurs, sachez que pour travailler dans la fonction publique, il faut d’abord passer un concours d’assistant territorial socio-éducatif.

Les missions de l’assistant social

Les missions d’un assistant social sont nombreuses et variées. En fonction des exigences de son lieu de travail, il peut avoir un certain nombre de responsabilités.

  • Accueillir les usagers pour détecter leurs problèmes ;
  • Assurer les consultations et accompagner les personnes dans chaque démarche ;
  • Rédiger des comptes rendus après chaque rendez-vous ;
  • Analyser et proposer des solutions pouvant résoudre les difficultés de ses interlocuteurs ;
  • connaître au bout des doigts les règles de l’administration et de l’institution.
Lire:  CELSA : tout savoir sur cette école

L’assistant social peut ainsi avoir plusieurs rôles au sein d’un établissement privé ou dans la fonction publique. De plus, il peut effectuer des missions sur le terrain, quelle que soit sa situation géographique.

Les qualités nécessaires

L’assistant social est chargé de trouver des solutions aux problèmes d’un usager en grande difficulté. Il doit alors se montrer à l’écoute et avoir un sens du contact humain pour mieux aider ces personnes. L’intéressé doit également avoir une grande capacité d’organisation et savoir travailler en équipe avec d’autres collaborateurs pour affronter les situations difficiles ou complexes.

En plus, la patience et l’équilibre psychologique sont pris en compte dans les compétences de ce métier. Pour couronner le tout, l’assistant social doit apprendre à instaurer un climat de confiance avec ses interlocuteurs.

Évolution de carrières d’un assistant social

L’assistant social peut évoluer au fil des années dans la fonction publique, notamment sur le plan hiérarchique. Ceux qui exercent le métier depuis 3 ans minimum ont la possibilité de préparer le diplôme d’État d’ingénierie sociale. À la suite de cette formation, le candidat est éligible pour obtenir un poste d’encadrement dans une société. Ainsi, vous pouvez devenir chef de service, conseiller technique de travail et même directeur d’une association ou d’un établissement. Ces différents postes d’encadrement laissent moins de place au terrain et vous permettent de gérer toute une équipe d’assistant social.

En résumé, pour exercer le métier d’assistant social, le diplôme conseillé est le DEASS. Il peut s’obtenir soit dans une université soit en allant dans une école spécialisée dans le secteur.

A lire également

Laisser un commentaire