Entreprise 

Créer une entreprise en famille ?

Si vous êtes comme la plupart des familles, l’idée de créer une entreprise ensemble semble probablement être une tâche intimidante.

Mais avec une planification et une communication soigneuses, cela peut être un excellent moyen de passer plus de temps ensemble tout en atteignant la sécurité financière. Voici quelques conseils pour faire de votre entreprise familiale un succès. 

Définition de l’entreprise familiale

Même si certaines dispositions du code de commerce y font référence, la loi ne définit pas l’entreprise familiale. Il s’agit d’un type d’entreprise dont les membres sont majoritairement issus de la même famille. L’entreprise est composée du père, de la mère et des enfants.

Qu’est-ce qu’une entreprise familiale ?

La Sarl familiale et la Sarl sont des structures juridiques qui vous permettent d’avoir une activité professionnelle avec plusieurs associés. La seule différence réside dans les associés. La société à responsabilité limitée peut accepter différents types d’associés, tandis que la société à responsabilité limitée familiale est réservée aux membres d’une même famille.

La société à responsabilité limitée familiale n’est pas la même chose qu’une société à responsabilité limitée. Il existe de nombreuses spécificités à connaître, notamment en ce qui concerne l’imposition des bénéfices. Son fonctionnement serait similaire à celui d’une société à responsabilité limitée sans ces particularités.

La société à responsabilité limitée familiale, qui possède tous les avantages de la société à responsabilité limitée mais qui est plus concrète, est un type de société avantageux en matière de fiscalité. Une SARL de famille vous permettra d’utiliser l’option de l’impôt sur le revenu ainsi que certaines exonérations.

Lire:  La gestion des CSE en entreprise

Vous pouvez choisir entre la Sarl classique ou la Sarl familiale pour faire différentes activités. Cependant, vous ne pouvez pas faire une activité libérale avec une société familiale. Pour mieux comprendre vous pouvez aller sur des sites spécialisés comme Éco PSE .

Avant de créer une entreprise familiale, voici quelques questions à se poser

Pourquoi voulons-nous réaliser ce projet ensemble ? Qu’est-ce qui nous pousse à travailler ensemble ? Sommes-nous prêts à partager le pouvoir et les responsabilités… et les bénéfices de notre entreprise ?

  • Quels sont nos objectifs personnels dans ce projet ? Créer votre propre emploi ou aider un proche ? Créer un vrai projet dans notre vie ? Réaliser un vrai projet de vie ? Nos objectifs convergent-ils ?
  • Aurons-nous le même niveau d’engagement personnel en termes de temps, d’argent et d’efforts ?
  • Quelle direction voulons-nous donner à notre entreprise à court, moyen et long terme ?
  • Comment pouvons-nous nous compléter ? Quels sont les rôles et les domaines dans lesquels chacun devra assumer des responsabilités ?
  • Pouvons-nous travailler ensemble sur un pied d’égalité ?
  • Qui prendra l’initiative ? Est-ce quelque chose qui est accepté et compris par tous ?

Pourquoi ne pas créer une SCI familiale

La SCI permet aux maîtres d’ouvrage d’éviter le régime de l’indivision. C’est la raison pour laquelle la SCI est préférée par beaucoup. Ce statut est souple et permet une gestion plus efficace.

Il permet aux associés de contrôler le fonctionnement de l’entreprise. Il s’agit notamment des limites du pouvoir du gérant, de la cession des parts sociales et des règles de majorité dans la prise de décision. Il est possible d’éviter les conflits qui découlent de l’indivision mais aussi les situations de blocage.

Lire:  Annonce légale : À quoi sert-elle ?

Mais ce n’est pas tout. La création d’une SCI famille est possible et elle offre également la garantie de :

  • De nombreux avantages fiscaux sont disponibles (abattement fixe, exonérations des droits de donation sur les parts sociales…). Vous pouvez également choisir de payer l’impôt sur le revenu ou l’impôt sur les sociétés.
  • Pouvoir facilement associer ses enfants à un projet d’acquisition immobilière sans frais supplémentaires et ainsi leur constituer un patrimoine
  • Organiser la transmission d’un patrimoine immobilier et réduire les frais de succession
  • Organiser la répartition entre nus-propriétaires (les parents peuvent décider de conserver l’usufruit, la jouissance du bien transmis et donner la nue-propriété à leurs enfants).
  • Faciliter au maximum l’acquisition et la transmission des biens au sein d’un couple (entre époux et entre concubins soumis au régime de la séparation de biens), notamment pour l’achat ou la cession de leur résidence principale.

A lire également

Laisser un commentaire