Actualités Entreprise 

5 qualités et 5 défauts lors d’un entretien: lequel choisir ?

Les recruteurs aiment poser certaines questions lors des entretiens, et parmi celles-ci, on vous demande souvent d’indiquer 5 qualités et 5 défauts en entretien. Comment trouver les « bons » défauts, à savoir celles où l’aventure ne s’arrête pas pour vous ; Il en va de même pour les qualités. Lesquelles devez-vous évoquer pour ne pas paraître vantard.

Personne n’est parfait, c’est vrai ! Mais vos défauts peuvent devenir de bons points de travail, et vos qualités ne peuvent vous aider à vous démarquer que si celles que vous déclarez sont pertinentes et apportent quelque chose à l’entreprise.

5 qualités et 5 défauts lors d’un entretien : les qualités.


Pour obtenir et conserver un emploi, il faut bien sûr posséder des compétences techniques propres à l’emploi, mais aussi des compétences non techniques – tout un savoir-faire . Selon une étude menée par Adzuna, qui a publié environ 500 000 annonces en France en février 2020, certaines qualités sont souvent citées par les recruteurs :

Qualité n° 1 : qualités relationnelles

L’empathie, l’écoute active et la capacité à gérer les conflits font partie des compétences interpersonnelles. L’empathie vous permet de vous mettre à la place des autres afin de mieux les comprendre. L’écoute vous aide à mieux négocier par la suite, mais aussi à prendre des décisions en sachant comment faire ce qu’il faut et comment trouver des solutions appropriées.

Les compétences relationnelles sont fortement récompensées dans le monde des affaires. Vous avez besoin d’établir des liens avec les autres, nous attendons donc de vous une aisance relationnelle, une ouverture aux autres.

Il est important d’avoir un bon rapport, car vous savez comment établir un lien avec les autres et vous vous sentez à l’aise dans les réunions.

Cette qualité est nécessaire pour pouvoir travailler en équipe ou encore en mode projet. Introduisez-la donc si elle fait partie de votre personnalité. Sinon, il n’y a aucun intérêt à mentir. Vous pouvez mettre en avant d’autres qualités.

Qualité n° 2 : l’autonomie

Être autonome signifie être responsable : prendre des décisions, prendre des initiatives et savoir résoudre les problèmes. Plus vous faites vos preuves, plus on vous fait confiance. Être autonome, c’est aussi savoir gérer son temps et fixer des priorités. Faites des listes pour cela. Savoir identifier ce qui compte et ce qui doit être pris en compte avant le reste. L’établissement de priorités est essentiel dans le monde des affaires.

L’autonomie est l’une des compétences non techniques les plus recherchées. Il s’agit notamment d’être capable de gérer des projets et des tâches de manière autonome. Bien sûr, il est important de poser des questions, mais les entreprises recherchent des candidats capables de résoudre rapidement les problèmes.

Cette qualité est également liée à la prise d’initiatives, une qualité qui, selon l’étudiant, est très recherchée par les petites structures et les start-ups.

Qualité 3 : Être organisé

Le sens de l’organisation est très recherché, notamment dans les postes où vous devez gérer plusieurs tâches ou projets en même temps. Si c’est une nouvelle qualité que vous avez développée, n’hésitez pas à expliquer comment vous vous organisez avec des exemples concrets. Le recruteur l’appréciera.

Qualité n° 4 : Adaptabilité


La flexibilité ou l’adaptabilité aux situations changeantes est très appréciée par les recruteurs. « Dans les entreprises, les changements de stratégie et d’organisation sont permanents.

La capacité d’un candidat à considérer le changement comme une opportunité intellectuellement intéressante est donc un grand avantage », déclare un expert en recrutement.

Des exemples concrets doivent être donnés lors de l’entretien. Pensez à vos expériences passées à des moments importants de votre carrière. Il ne suffit pas de dire que l’on s’adapte facilement. Il faut aussi convaincre le recruteur avec des exemples.

Qualité n° 5 : la flexibilité

La flexibilité est une qualité souvent demandée aux recruteurs. Entre les changements de stratégie, de processus, d’organisation, d’équipe et de cible, il est nécessaire d’être adaptable et flexible pour réussir en affaires. Les recruteurs attendent donc de vous beaucoup de flexibilité.

Si vous vous êtes adapté à des environnements changeants, mentionnez-le dans votre entretien avec des exemples concrets. C’est en effet une qualité qui est appréciée.

Si vous travaillez dans un groupe international, cette qualité est attendue. En effet, les choses bougent très vite dans les entreprises et surtout dans les grands groupes : changements de processus, de règles, de direction et arrivée de nouveaux outils. Nous attendons beaucoup de flexibilité de votre part.

5 qualités et 5 défauts lors d’un entretien: les défauts.

Vous pouvez choisir des défauts qui peuvent être transformés en qualités et être utiles dans votre travail.

Défaut 1 : Curiosité

La curiosité est un vilain défaut, mais elle peut aussi être une excellente qualité, car elle vous pousse à rechercher des informations. D’un autre côté, il faut faire attention !

En fait, dans certaines entreprises comme Google, la curiosité n’est pas une raison valable en affaires. Cela signifie que vous ne devez pas consulter un dossier ou une information qui ne vous concerne pas.

Et cela peut être un motif de renvoi. Curiosité et désir d’apprendre : oui ! Posez des questions à vos collègues et à vos supérieurs. La confidentialité est cependant importante, alors respectez-la et renseignez-vous sur les règles internes !

Défaut n° 2 : l’entêtement

L’entêtement est l’une des cinq qualités et des cinq déficiences de l’entretien qui peuvent facilement être transformées en qualité.

En effet, vous pouvez paraître têtu, mais vous pouvez aussi paraître déterminé ou obstiné. Insistez sur le fait que vous ne devez pas abandonner lorsque vous rencontrez des difficultés ou des défis.

Expliquez que vous aimez faire avancer les choses (projets, missions). Cette déficience s’accorde parfaitement avec un autre trait de caractère : le perfectionnisme.

Défaut 3 : Vulnérabilité

La sensibilité est rarement appréciée, mais vous pouvez jouer sur l’affirmation que vous avez été. Cependant, vous avez appris que la critique peut être constructive car elle vous permet de vous améliorer.

Défaut 4 : La timidité

La timidité n’est pas toujours une qualité au travail, car on attend des employés qu’ils se soutiennent mutuellement.

Néanmoins, selon votre métier, la timidité n’est pas toujours un défaut, surtout si vous êtes programmeur, rédacteur ou un autre métier qui nécessite moins de contacts avec les autres.

Toutefois, si vous travaillez seul et avez besoin de mieux connaître les autres avant de vous ouvrir pleinement à eux, cela n’est pas perçu comme un élément négatif.

Défaut 5 : être bavard

Parmi les 5 qualités et les 5 défauts à mentionner lors de l’entretien, celui-ci peut faire naître un sourire sur vos lèvres. Cependant, il est très apprécié que vous puissiez distinguer les moments où il faut parler et ceux où il faut travailler.

Si vous mentionnez cet défaut, soyez honnête et montrez-la lors de l’entretien. Sinon, vous perdrez toute crédibilité.

Réussir son entretien en s’adaptant au recruteur

La question des qualités et des défauts est souvent posée lors d’un entretien. Elle permet aux recruteurs d’écarter les candidats inadaptés ou ceux qui ne sont pas capables de prendre du recul sur eux-mêmes ou de procéder à une auto-analyse. Cela montre également qui a eu le temps de préparer son entretien et qui ne l’a pas fait.

Soyez honnête et franc
Pour répondre à cette question, vous devez choisir les qualités et les défauts qui vous conviennent. Cela signifie que le recruteur peut reconnaître certains d’entre eux lors d’entretiens, par exemple. Donc tu dois être fidèle à toi-même. Ne dites pas que vous êtes bavard si vous avez tendance à vous exprimer peu pendant l’entretien. Le recruteur le remarquera immédiatement.

L’ordre dans lequel vous répondez est important
En fait, ne commencez pas par vos fautes. Commencez par vos qualités et faites-vous confiance lorsque vous répondez ! Il est conseillé de parler d’abord de vos points forts pour marquer l’esprit du recruteur, puis de parler de vos points faibles.

Si le recruteur vous demande de commencer par vos défauts, vous pouvez demander poliment et en souriant si vous pouvez commencer par vos qualités. Cela vous aidera à vous démarquer des autres candidats.

Écoutez et observez votre recruteur
Pour réussir, vous devez adapter votre service au recruteur ! Chaque entretien est différent, tout comme chaque recruteur. Certains vous feront cracher davantage, d’autres non !

Regardez comment le recruteur pose ses questions. Y a-t-il plus de questions ouvertes ou fermées ? Est-il facilement transporté par votre discours ? Si c’est le cas, vous pouvez profiter de cette occasion pour développer vos réponses : Qualités, défauts, mais aussi de nombreux exemples pour illustrer votre propos.

D’autres recruteurs préfèrent la brièveté, « la forme courte qui laisse quelque chose à penser ». Avec eux, un seul exemple suffit. Allez droit au but.

A lire également